Les facettes du verre

DU GRAIN DE SABLE AU PRODUIT TRANSFORMÉ.
LE VERRE EST UN MATÉRIAU VIVANT QUE L’HOMME A TRANSCENDÉ DEPUIS DES MILLÉNAIRES DANS DE NOMBREUX SECTEURS D’ACTIVITÉ.

Il est omniprésent dans le quotidien du matin au soir de la salle de bain (miroir, flacon de parfum….) à la cuisine (plat de cuisson, plaque de cuisson…) et aux repas (bouteille, pot, verre à boire, saladier, …) ainsi que dans les transports (pare-brises…), les communications (écran de smartphone et fibre optique) et le bâtiment (fenêtre et isolation), la décoration (luminaires, vases)…

La première formule de fabrication du verre par l’homme à base de sable, de cendres de plantes et de craie remonte au IVe siècle avant Jésus-Christ.

Depuis, ce merveilleux matériau ne cesse d’évoluer sous la main de l’homme en étant soufflé, flotté, moulé, trempé, feuilleté, …

S’enrichissant de multiples transformations au cours des siècles, ce matériau millénaire est toujours aussi essentiel à l’activité humaine !

Chauffant, isolant et opacifiant, le verre est le matériau de prédilection des architectes pour des vitrages esthétiques et qui participent à une gestion durable du bâti.

Il est aussi un composant clé de l’emballage, des secteurs beauté, santé et alimentaire, de l’électronique pour la protection des écrans, tableaux de bords, bornes électroniques ou les systèmes de surveillance. Constituée de minuscules brins de verre, la fibre optique est au cœur de l’économie du numérique, des nouveaux modes de communication , du spatial et du photovoltaïque.

Déclinable en plusieurs formes et épaisseurs, le verre peut être imprimé, sablé, dépoli, bullé, émaillé, laqué, gravé, teinté pour convenir à tous les styles du plus minimaliste au plus exubérant. .

Il inspire les artistes, les artisans, et les industriels verriers pour des créations d’exception ou des produits design et fonctionnels dans de nombreux secteurs d’activité : les arts de la table, l’emballage, la décoration, l’architecture, l’éclairage…

Le verre est noble par ses qualités multiples, puisqu’il est à la fois :

  • Esthétique,
  • Isolant thermique et phonique sous la forme de vitrage mais aussi de fibres de verre, ou de laine de verre
  • Résistant à la chaleur
  • Stable chimiquement
  • Transmetteur de signaux grâce à la fibre optique,
  • Réutilisable et recyclable
  • Idéal pour contenir des aliments, des médicaments, des produits de soins et de beauté.
  • Sa beauté l’associe également au luxe

Fabriqué à base de minéraux naturels et abondants (sable, calcaire et carbonate de soude), le verre est recyclable à l’infini.

Cette propriété remarquable inscrit le verre comme un matériau d’avenir et de prédilection dans le cadre de l’axe 3 du Programme National de Prévention des Déchets 2021-2027.

En France, les emballages en verre sont sont recyclés à 77% (source ADEME) soit plus de 2 millions de tonnes par an.

Recyclable, le verre est aussi fabriqué par des industriels engagés pour réduire l’impact environnemental de leur acticité via :

  • L’utilisation de plus de calcin et de moins de matériaux carbonés.
  • La réduction de la consommation d’énergie
  • Le recours accru à des énergies vertes.

  • La première formule de fabrication du verre par l’homme à base de sable, de cendres de plantes et de craie remonte au IVe siècle avant Jésus-Christ.

    Depuis, ce merveilleux matériau ne cesse d’évoluer sous la main de l’homme en étant soufflé, flotté, moulé, trempé, feuilleté, …

    S’enrichissant de multiples transformations au cours des siècles, ce matériau millénaire est toujours aussi essentiel à l’activité humaine !

  • Chauffant, isolant et opacifiant, le verre est le matériau de prédilection des architectes pour des vitrages esthétiques et qui participent à une gestion durable du bâti.

    Il est aussi un composant clé de l’emballage, des secteurs beauté, santé et alimentaire, de l’électronique pour la protection des écrans, tableaux de bords, bornes électroniques ou les systèmes de surveillance. Constituée de minuscules brins de verre, la fibre optique est au cœur de l’économie du numérique, des nouveaux modes de communication , du spatial et du photovoltaïque.

  • Déclinable en plusieurs formes et épaisseurs, le verre peut être imprimé, sablé, dépoli, bullé, émaillé, laqué, gravé, teinté pour convenir à tous les styles du plus minimaliste au plus exubérant. .

    Il inspire les artistes, les artisans, et les industriels verriers pour des créations d’exception ou des produits design et fonctionnels dans de nombreux secteurs d’activité : les arts de la table, l’emballage, la décoration, l’architecture, l’éclairage…

  • Le verre est noble par ses qualités multiples, puisqu’il est à la fois :

    • Esthétique,
    • Isolant thermique et phonique sous la forme de vitrage mais aussi de fibres de verre, ou de laine de verre
    • Résistant à la chaleur
    • Stable chimiquement
    • Transmetteur de signaux grâce à la fibre optique,
    • Réutilisable et recyclable
    • Idéal pour contenir des aliments, des médicaments, des produits de soins et de beauté.
    • Sa beauté l’associe également au luxe
  • Fabriqué à base de minéraux naturels et abondants (sable, calcaire et carbonate de soude), le verre est recyclable à l’infini.

    Cette propriété remarquable inscrit le verre comme un matériau d’avenir et de prédilection dans le cadre de l’axe 3 du Programme National de Prévention des Déchets 2021-2027.

    En France, les emballages en verre sont sont recyclés à 77% (source ADEME) soit plus de 2 millions de tonnes par an.

    Recyclable, le verre est aussi fabriqué par des industriels engagés pour réduire l’impact environnemental de leur acticité via :

    • L’utilisation de plus de calcin et de moins de matériaux carbonés.
    • La réduction de la consommation d’énergie
    • Le recours accru à des énergies vertes.

Associant artisans, artistes mais aussi industriels, la plasticité du verre stimule la créativité de tous sur un registre infini associant transparence, opacité, couleurs, reflets, viscosité, fragilité, élasticité… Ainsi, du cristal au vitrail, l’art verrier en France se développe depuis le Moyen-Âge.

De nombreux musées en France témoignent de cet art mis à l’honneur par la Fédération du Cristal et du Verre via les Routes du verre en cours de création.

Cet art continue de s’épanouir au XXIe siècle avec de nombreux artistes verriers contemporains et un Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (Cirva) qui invite des artistes et des designers à travailler le verre, avec une totale liberté.

Le verre depuis qu’il est fabriqué par l’homme fait l’objet de recherches incessantes pour explorer et améliorer ses qualités. L’Union pour la Science et la Technologie Verrières recense pas moins de 30 laboratoires de recherches académiques et industriels en France ainsi que six laboratoires du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), qui travaillent conjointement pour comprendre et améliorer les propriétés du « verre ».

Dynamiques, les activités de recherche et de développement aboutissent à des usages innovants et inédits du verre ainsi qu’à de nouveaux procédés techniques et chimiques de transformation qui renforcent ses performances et contribuent également à diminuer l’empreinte écologique de sa fabrication.

Le verre est un témoin historique de l’habilité des hommes à transformer des composants naturels pour en faire un matériau sophistiqué, aux multiples fonctionnalités :

  • le verre plat employé dans le bâtiment et l’automobile
  • le verre creux utilisé pour l’emballage et les arts de la table
  • le verre de renforcement omniprésent dans les secteurs de l’électronique, des énergies renouvelables, de l’électroménager, du luminaire, des transports, du bâtiment et de la décoration
  • les verres spéciaux développés pour la vitrocéramique, les écrans plats, la verrerie de laboratoires, l’optique (lentilles, lunettes..), le vitrage…
  • le verre artistique mis en œuvre par des artistes et artisans verriers

Qu’il s’agisse d’art, d’artisanat ou d’industrie, les différentes phases de fabrication du verre ont donné lieu à de nombreux savoir-faire.

Perpétuant des pratiques ancestrales,  les gestes des savoir-faire verriers ont été inscrits à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France. Protégés, ils sont aussi renouvelés grâce à de nombreux centres de formation aux métiers d’art du verre et aux métiers de techniciens des industries du verre qui répondent aux besoins des industriels dans le secteur du verre plat, du verre creux ainsi que des verres techniques et spéciaux.

  • Associant artisans, artistes mais aussi industriels, la plasticité du verre stimule la créativité de tous sur un registre infini associant transparence, opacité, couleurs, reflets, viscosité, fragilité, élasticité… Ainsi, du cristal au vitrail, l’art verrier en France se développe depuis le Moyen-Âge.

    De nombreux musées en France témoignent de cet art mis à l’honneur par la Fédération du Cristal et du Verre via les Routes du verre en cours de création.

    Cet art continue de s’épanouir au XXIe siècle avec de nombreux artistes verriers contemporains et un Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (Cirva) qui invite des artistes et des designers à travailler le verre, avec une totale liberté.

  • Le verre depuis qu’il est fabriqué par l’homme fait l’objet de recherches incessantes pour explorer et améliorer ses qualités. L’Union pour la Science et la Technologie Verrières recense pas moins de 30 laboratoires de recherches académiques et industriels en France ainsi que six laboratoires du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), qui travaillent conjointement pour comprendre et améliorer les propriétés du « verre ».

    Dynamiques, les activités de recherche et de développement aboutissent à des usages innovants et inédits du verre ainsi qu’à de nouveaux procédés techniques et chimiques de transformation qui renforcent ses performances et contribuent également à diminuer l’empreinte écologique de sa fabrication.

  • Le verre est un témoin historique de l’habilité des hommes à transformer des composants naturels pour en faire un matériau sophistiqué, aux multiples fonctionnalités :

    • le verre plat employé dans le bâtiment et l’automobile
    • le verre creux utilisé pour l’emballage et les arts de la table
    • le verre de renforcement omniprésent dans les secteurs de l’électronique, des énergies renouvelables, de l’électroménager, du luminaire, des transports, du bâtiment et de la décoration
    • les verres spéciaux développés pour la vitrocéramique, les écrans plats, la verrerie de laboratoires, l’optique (lentilles, lunettes..), le vitrage…
    • le verre artistique mis en œuvre par des artistes et artisans verriers

  • Qu’il s’agisse d’art, d’artisanat ou d’industrie, les différentes phases de fabrication du verre ont donné lieu à de nombreux savoir-faire.

    Perpétuant des pratiques ancestrales,  les gestes des savoir-faire verriers ont été inscrits à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France. Protégés, ils sont aussi renouvelés grâce à de nombreux centres de formation aux métiers d’art du verre et aux métiers de techniciens des industries du verre qui répondent aux besoins des industriels dans le secteur du verre plat, du verre creux ainsi que des verres techniques et spéciaux.

  • Chauffant, isolant et opacifiant, le verre est le matériau de prédilection des architectes pour des vitrages esthétiques et qui participent à une gestion durable du bâti.

    Il est aussi un composant clé de l’emballage, des secteurs beauté, santé et alimentaire, de l’électronique pour la protection des écrans, tableaux de bords, bornes électroniques ou les systèmes de surveillance. Constituée de minuscules brins de verre, la fibre optique est au cœur de l’économie du numérique, des nouveaux modes de communication , du spatial et du photovoltaïque.

  • Le verre est noble par ses qualités multiples, puisqu’il est à la fois :

    • Esthétique,
    • Isolant thermique et phonique sous la forme de vitrage mais aussi de fibres de verre, ou de laine de verre
    • Résistant à la chaleur
    • Stable chimiquement
    • Transmetteur de signaux grâce à la fibre optique,
    • Réutilisable et recyclable
    • Idéal pour contenir des aliments, des médicaments, des produits de soins et de beauté.
    • Sa beauté l’associe également au luxe
  • La première formule de fabrication du verre par l’homme à base de sable, de cendres de plantes et de craie remonte au IVe siècle avant Jésus-Christ.

    Depuis, ce merveilleux matériau ne cesse d’évoluer sous la main de l’homme en étant soufflé, flotté, moulé, trempé, feuilleté, …

    S’enrichissant de multiples transformations au cours des siècles, ce matériau millénaire est toujours aussi essentiel à l’activité humaine !

  • Déclinable en plusieurs formes et épaisseurs, le verre peut être imprimé, sablé, dépoli, bullé, émaillé, laqué, gravé, teinté pour convenir à tous les styles du plus minimaliste au plus exubérant. .

    Il inspire les artistes, les artisans, et les industriels verriers pour des créations d’exception ou des produits design et fonctionnels dans de nombreux secteurs d’activité : les arts de la table, l’emballage, la décoration, l’architecture, l’éclairage…

  • Fabriqué à base de minéraux naturels et abondants (sable, calcaire et carbonate de soude), le verre est recyclable à l’infini.

    Cette propriété remarquable inscrit le verre comme un matériau d’avenir et de prédilection dans le cadre de l’axe 3 du Programme National de Prévention des Déchets 2021-2027.

    En France, les emballages en verre sont sont recyclés à 77% (source ADEME) soit plus de 2 millions de tonnes par an.

    Recyclable, le verre est aussi fabriqué par des industriels engagés pour réduire l’impact environnemental de leur acticité via :

    • L’utilisation de plus de calcin et de moins de matériaux carbonés.
    • La réduction de la consommation d’énergie
    • Le recours accru à des énergies vertes.
    • Le verre depuis qu’il est fabriqué par l’homme fait l’objet de recherches incessantes pour explorer et améliorer ses qualités. L’Union pour la Science et la Technologie Verrières recense pas moins de 30 laboratoires de recherches académiques et industriels en France ainsi que six laboratoires du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), qui travaillent conjointement pour comprendre et améliorer les propriétés du « verre ».

      Dynamiques, les activités de recherche et de développement aboutissent à des usages innovants et inédits du verre ainsi qu’à de nouveaux procédés techniques et chimiques de transformation qui renforcent ses performances et contribuent également à diminuer l’empreinte écologique de sa fabrication.

    • Associant artisans, artistes mais aussi industriels, la plasticité du verre stimule la créativité de tous sur un registre infini associant transparence, opacité, couleurs, reflets, viscosité, fragilité, élasticité… Ainsi, du cristal au vitrail, l’art verrier en France se développe depuis le Moyen-Âge.

      De nombreux musées en France témoignent de cet art mis à l’honneur par la Fédération du Cristal et du Verre via les Routes du verre en cours de création.

      Cet art continue de s’épanouir au XXIe siècle avec de nombreux artistes verriers contemporains et un Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (Cirva) qui invite des artistes et des designers à travailler le verre, avec une totale liberté.

    • Le verre est un témoin historique de l’habilité des hommes à transformer des composants naturels pour en faire un matériau sophistiqué, aux multiples fonctionnalités :

      • le verre plat employé dans le bâtiment et l’automobile
      • le verre creux utilisé pour l’emballage et les arts de la table
      • le verre de renforcement omniprésent dans les secteurs de l’électronique, des énergies renouvelables, de l’électroménager, du luminaire, des transports, du bâtiment et de la décoration
      • les verres spéciaux développés pour la vitrocéramique, les écrans plats, la verrerie de laboratoires, l’optique (lentilles, lunettes..), le vitrage…
      • le verre artistique mis en œuvre par des artistes et artisans verriers
    • Qu’il s’agisse d’art, d’artisanat ou d’industrie, les différentes phases de fabrication du verre ont donné lieu à de nombreux savoir-faire.

      Perpétuant des pratiques ancestrales,  les gestes des savoir-faire verriers ont été inscrits à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France. Protégés, ils sont aussi renouvelés grâce à de nombreux centres de formation aux métiers d’art du verre et aux métiers de techniciens des industries du verre qui répondent aux besoins des industriels dans le secteur du verre plat, du verre creux ainsi que des verres techniques et spéciaux.

      Mentions légales
      © Année du Verre France 2022

      Partenaire

      X
      X